vendredi 11 septembre 2015

Les jardins du roi (2015)


Un jardin, sans nécessairement être royal, est un bel endroit, qu'il soit à l'anglaise, à la française ou de curé. Au temps où le Roi de France s'était cru soleil, les jardiniers devinrent royaux et furent consacrés artistes, au point qu'on se souvienne de leurs noms. André Le Nôtre, pour ne citer que le plus célèbre d'entre eux, a été cette année au centre d'un long métrage réalisé par Alan Rickman, acteur qu'on ne présente plus. Ce film,"Les jardins du roi" ("A little chaos" dans sa version originale) n'a cependant pas rencontré autant de succès qu'espéré. Il est l'heure de lui offrir une séance de rattrapage...ou pas, d'ailleurs.

Sous le règne du Roi Louis XIV, alors qu'André Le Nôtre, son maître jardinier a pour mission d'entourer Versailles des plus beaux jardins du monde, une jeune femme, Sabine de Barra se voit confier la réalisation du bosquet des Rocailles. La belle Sabine va devoir affronter les conventions de son siècle, les intrigues de cour et les tourments avant de parvenir à ses fins, sous les yeux du grand Le Nôtre. Et, entre les deux artistes, c'est plus qu'une simple collaboration qui va avoir lieu...

Pour sa deuxième réalisation (après "L'invitée de l'hiver"), Alan Rickman s'est fait plaisir en se frottant au difficile exercice de style du film en costumes. Sous les perruques et les lourds costumes du Versailles de Louis XIV, c'est un propos social que l'inoubliable interprète de Hans Gruber et du Professeur Severus Rogue a voulu tenir. Pensez donc : voir une femme, non issue de la noblesse, réussir à se faire plier la cour royale, après avoir séduit le grand André Le Nôtre, place d'emblée "Les jardins du roi" dans le domaine de la fiction. Au regard des nombreuses libertés prises par le scénario, cette licence est confirmée : le siècle de Louis XIV n'est donc qu'un décor et l'essentiel est sans doute ailleurs.

Pour soignée qu'elle soit, la reconstitution de la vie à la cour et du travail des maîtres jardiniers est l'occasion pour Alan Rickman de mettre en scène la lutte d'une femme pour se faire une place parmi les hommes, malgré ses origines modestes. On saluera donc l'entreprise : sous des dehors de film en costumes, c'est de la société qu'il s'agit. A l'instar des romans de Jane Austen, dont on imagine qu'il les apprécie à leur juste valeur  (il fut l'un des héros du "Raisons et sentiments" de Ang Lee, aux côtés de Kate Winslet, déjà), Alan Rickman livre ici une oeuvre romantique qui, pour être ancrée dans une époque, n'est pas figée en elle.

Mais c'est surtout les deux interprètes principaux qui emportent l'adhésion, Kate Winslet en tête. Alliant beauté et talent, la fiancée du Jack de "Titanic" prouve une fois de plus qu'elle est au nombre des grandes actrices de notre époque. Face à elle, Mathias Schoenaerts, déjà remarqué dans "De rouille et d'os" donne corps à un Le Nôtre rajeuni, tout en réserve, contenant son feu sous une couche de glace que seul l'amour saurait percer. 

Alan Rickman est un immense acteur, qui s'est sans doute un peu perdu à force de grosses productions (il le reconnaissait lui-même il y a peu) et a sans doute voulu se retrouver dans ses dernières apparitions. Le métier de réalisateur n'est pas celui pour lequel il marquera l'histoire du cinéma. Cependant, grâce à quelques scènes superbes et à l'interprétation magistrale des "Jardins du roi", on lui pardonnera sa rigidité et les libertés majeures prises par son scénario. 



8 commentaires:

  1. Je l'ai vu au cinéma en VF (grossière erreur mais pas le choix) et Matthias Schoennaerts est doublé par la voix de Gary Sinise, ça m'a fait tout bizarre alors qu'il aurait pu faire sa voix en VF, il parle français (Matthias Schoennaerts ayant une voix très grave et un peu cassée, ça m'a d'abord fait beaucoup rire de le retrouver avec une voix moins virile).
    Ce détail déconcertant mis à part, j'ai bien aimé ce film. Il y a quelques longueurs et ça manque un peu d'humour mais l'histoire est belle et le contexte est superbe. J'ai adoré Alan Rickman en Louis XIV, autant dans l'interprétation que dans le cynisme dont il fait preuve. Le couple vedette est impeccable. Le seul gros reproche que j'ai à faire, c'est la coupe de cheveux de Kate. D'une part, elle ne semble pas connaître l'usage du peigne et d'autre part, si l'on veut vraiment être rigoureux sur le plan historique, elle ne peut pas se promener les cheveux détachés (signe de petite vertu à l'époque). Je chipote peut être un peu mais ça m'a agacée pendant tout le film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui me concerne, c'est en VO que je l'ai vu (j'ai la chance d'avoir dans mon secteur quelques salles qui font cet effort) et le résultat est aussi perturbant : entendre de l'anglais à la cour du Roi Soleil est un brin dérangeant.
      Quant à Kate Winslet, je prends bonne note du point que tu soulèves brillamment. Mais le fait est que je lui ai pardonné cette erreur historique. C'est bien parce que c'est elle ;-)

      Supprimer
  2. Je suis comme toi, Laurent: je pardonnerais beaucoup de choses à Kate Winslet ! Je voulais aller voir ce film au cinéma, mais je l'ai loupé. Merci d'en parler: je m'offrirais une séance de rattrapage télé, à l'occasion.

    J'aime aussi beaucoup le duo Schoenaerts / Rickman ! Hippee hay ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'engage à y jeter un oeil, Martin...et serai lecteur du billet que tu lui consacreras. Il a quelques défauts, mais aussi pas mal d'atouts (et pas que Kate Winslet ;-))

      Supprimer
  3. Te voilà donc ébloui par cette séance de jardinage à la cour du Roi Soleil ! J'en prends bonne note faute d'avoir pris mon ticket en temps et en heure pour la visite en salles. J'avoue que l'affiche ne me tape pas spécialement dans l'œil, mais je suis toujours preneur lorsque Versailles m'est conté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ébloui, peut-être pas, mais admiratif. Ces jardins ont quelques défauts sur lesquels je veux bien passer, ne serait-ce que pour leurs acteurs.

      Supprimer
  4. J'ai hâte de le voir, rien que pour Kate.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un des plus beaux atouts de ce film, coiffée ou non ;-)

      Supprimer