lundi 26 octobre 2015

SMS (2014)


Suivre les mésaventures d'un personnage qui en prend plein la gueule, que ce soit au propre comme au figuré, c'est une figure imposée du cinéma comique. Bien évidemment, les amoureux de la comédie française (la vraie, pas celle qu'on nous sert régulièrement et n'a d'autre vocation que de remplir l'espace de cerveau disponible du dimanche soir sur TF1) se souviennent avec émoi des petits bonheurs provoqués par Pierre Richard et consorts. L'an dernier, "SMS", mettant en scène Guillaume de Tonquedec, promettait, du moins dans sa bande-annonce, une succession de catastrophes pour son héros. Au vu de la bande-annonce, on pouvait espérait passer un bon moment.

Sale journée pour Laurent, adepte du téléphone portable. Il pleut dans sa maison (parce qu'il en a confié la rénovation à un certain Fedor, visiblement peu doué pour le bâtiment), il se dispute avec sa femme, se ridiculise en emmenant son fils à l'école et y découvrant que le bambin est malade, reçoit un texto adressé à sa femme et l'enjoignant de le quitter, se fait voler son précieux portable, renverser par une voiture, oublie son fils dans la rue et finit en garde à vue.
Ça fait beaucoup, pour un seul homme, tout ça.


Les premières minutes de "SMS" sont prometteuses : les péripéties sont riches et le personnage principal subit une cascade d'avanies comme on en a rarement vu : on est dans la comédie cynique, et c'est réjouissant, du moins le temps de l'introduction. D'autant plus que la réalisation est plutôt dynamique. Gabriel Julien-Laferrière, qui s'était fait connaître avec "Neuilly sa mère", sait visiblement se servir d'une caméra. 

Malheureusement, tout cela ne suffit pas à faire un bon film, et encore moins une bonne comédie. Passées les premières séquences, le film n'arrive pas à tenir le rythme qu'il s'était imposé à son début. Comme un sprinter qui voudrait entreprendre un marathon, il se retrouve vite à bout de souffle et doit composer avec des bouts d'intrigue n'apportant rien à l'histoire, et jouant du hors-sujet à maintes reprises. Perdant de vue son pitch de base, "SMS" s'égare vers des thématiques n'ayant rien à voir avec la comédie (l'évocation des ondes électromagnétiques est totalement contre-productive, par exemple). Comme s'il n'assumait pas son propos initial, Gabriel Julien-Laferrière sort de son chemin initial et n'en retrouve hélas jamais la trace. 


Une grande comédie repose également sur ses personnages, on le sait depuis le théâtre antique. C'est également l'un des grands défauts du film. On a du mal à s'attacher au personnage principal, doté de suffisamment de travers pour n'être pas sympathique. Ce n'est pas encore pour cette fois que Guillaume de Tonquedec (que les amateurs de "Fais pas ci, fais pas ça" auront plaisir à retrouver) obtiendra un rôle digne de son talent (jusque là bien mal exploité, à mon humble avis). Les seconds rôles, quant à eux, n'ont pas suffisamment d'intérêt et d'enjeux pour peser sur l'intrigue, le pompon étant décroché par le décidément insupportable Franck Dubosc, qui ferait bien de comprendre qu'il n'est pas fait pour le cinéma.


En confondant vitesse et précipitation, "SMS" rate son coup, malgré un bon départ. C'est dommage car, même en restant une comédie faiblarde, il est largement au-dessus de la moyenne actuelle dans ce registre du cinéma français. Cela n'a rien d'une prouesse, c'est vrai.



6 commentaires:

  1. Bonjour Laurent, je n'ai jamais entendu parler de ce film. Je pense que je n'ai rien loupé. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola...ce film ne s'est pas attardé dans les salles. Tu n'as rien raté, effectivement. Merci du passage !

      Supprimer
  2. M'ouais... les comédies françaises, j'y vais désormais à reculons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu peux fort bien ne pas y aller du tout : ce genre est sinistré.

      Supprimer
  3. Bonjour, bonsoir
    Je n'ai jamais vu le film car j'avoue que le pitch de base ne me plait pas.
    Ceci dit je te mets lien de la réaction du réalisateur sur l'une des critiques de son film https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=568102569962099&id=119939858111708
    C'est assez truculent à mon humble avis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour l'ami !
      Effectivement, je suis à la fois agréablement surpris que le réalisateur prenne le temps de répondre à une critique sur un blog...et amusé de ce que cela donne.
      En tout cas, je pense que tu peux passer ton tour sur ce "SMS".
      Merci de ta fidélité à mon blog.

      Supprimer