dimanche 22 novembre 2020

Mariage mixte (2004)

Depuis longtemps, le cinéma s'est penché sur la cohabitation des communautés. Des "Aventures de Rabbi Jacob" à "Devine qui vient dîner", c'est souvent par le biais de la comédie et en engendrant le meilleur comme le pire, que les réalisateurs ont évoqué les frictions entre les hommes, au nom de leurs croyances ou de leurs origines. Alexandre Arcady, depuis toujours attaché à évoquer la judaïcité, y est allé du thriller (avec "Le grand pardon") comme de la comédie. Avec "Mariage mixte", il retrouvait Gérard Darmon, pour la cinquième fois (et la dernière, d'ailleurs).

Depuis toujours, le richissime Max Zagury a prévu de marier sa fille Lisa à Sidney, fils de son meilleur (et défunt) ami. Seulement, la belle est amoureuse d'un goy et compte bien suivre son cœur plutôt que son père. 
Pour Max, qui contrôlait tout dans sa vie et celle de sa fille, jusque là, c'en est trop. Il va tout faire pour que Lisa change d'avis et revienne dans ce qu'il considère comme le droit chemin. 
Max réussira-t-il à reconquérir le cœur de sa fille, qu'il ne comprend plus ? L'a-t-il vraiment perdu, d'ailleurs ? L'amour triomphera-t-il de ce qu'il croit être la raison ?

A lire le pitch ci-dessus, on comprend que "Mariage mixte" exploite une thématique maintes fois utilisé. Mais, pourquoi pas, après tout ? Ce n'est pas parce qu'on est dans des figures imposées que la performance est hors d'atteinte. Hélas, après quelques minutes, au cours desquelles on se demande si on n'est pas tombé sur un vieux téléfilm destiné à remplir une case de la grille, le couperet tombe. "Mariage mixte" est un film raté, tout simplement. 

On pourra implorer l'indulgence, au vu d'une production qui a visiblement manqué de moyens, mais s'est efforcée de filmer l'opulence. Mais ce serait sans doute faire preuve de trop de mansuétude face à un film brouillon et qui, surtout, cherche à faire rire sans jamais y parvenir. Entre des personnages caricaturaux et des scènes maladroites (pour ne pas dire pire), "Mariage mixte", non content de mépriser son sujet et ses personnages, traite de fort méchante façon les rares spectateurs qui se risquent à le visionner. 

Et ce n'est pas dans le jeu des interprètes qu'on peut se consoler. Qu'il s'agisse des premiers rôles ou de ceux qui sont en arrière-plan, les comédiens au service de cette poussive comédie de mœurs peinent à convaincre et ne prennent visiblement que peu de plaisir à jouer cette farce. 

Caricatural et finalement contre-productif, ce film qui vire au vaudeville du plus mauvais goût montre ce qu'est devenu l'ambitieux réalisateur du "Grand pardon". Jamais drôle et souvent gênant, "Mariage mixte", en gâchant un matériau pourtant valide, est sans doute l'un des plus mauvais films d'Alexandre Arcady. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire