dimanche 10 mars 2013

L'entente cordiale (2006)


Il y a quelques semaines de cela, était diffusé sur une chaîne (publique) de la TNT un film français dont je n'avais aucun souvenir. Il faut croire que sa sortie n'avait pas fait beaucoup de bruit. Pourtant, les deux rôles principaux étant tenus par Daniel Auteuil et Christian Clavier (qui sont pourtant parmi les acteurs français les plus bankables), on aurait pu s'attendre à ce que "L'entente cordiale" fasse du bruit. Il n'en fut rien, cependant.

T'as palpé combien pour ce film, toi ?Dans cette comédie "diplomatique", un terroriste russe s'est emparé d'une puce électronique qu'il compte vendre au plus offrant. Représentant la France, le piètre diplomate François de la Conche est chargé de mener la transaction, épaulé en cela par Jean-Pierre Moindrau, un interprète adepte du mensonge et des coups fourrés.

Comme on le devine au pitch qui précède, on est ici dans un territoire maintes fois exploré, celui du duo que tout oppose (l'affiche rappelle d'ailleurs fortement le médiocre "Tais-toi" de Francis Veber, spécialiste de la déclinaison ad nauseam de ce genre). Mais, si la recette est éprouvée et est à l'origine de nombreux succès cinématographiques, il ne suffit pas de l'appliquer bêtement pour qu'elle assure un triomphe.

Au visionnage, on comprend vite pourquoi "L'entente cordiale" fut un terrible bide (un petit peu plus de 100 000 spectateurs). Dans cette comédie poussive et en aucun cas amusante, se trouvent concentrées toutes les tares que le cinéma français peut accumuler : scénario écrit sur un coin de table, réalisation à peine digne d'un épisode de "Plus belle la vie", interprétation par-dessus la jambe, bande originale au bontempi, tout est réuni pour faire de ce film une catastrophe.

Doté d'un budget plus que confortable (pas loin de 20 millions d'euros, dont je n'ose imaginer la proportion ayant servi de cachet aux deux acteurs principaux), "L'entente cordiale" est un immense foutage de gueule du début à la fin, dont j'ose espérer qu'il n'a pas été financé par le contribuable français (il est des jours où l'on pourrait maudire le système d'avance sur recettes).

"L'entente cordiale" essaie de trouver l'équilibre entre comédie et film d'action sans jamais réussir, dans l'un ou l'autre domaine. Louchant fortement du côté de "L'opération Corned-Beef", ce film est filmé sans aucun talent : Vincent de Brus, son réalisateur, a cessé de sévir depuis et ce n'est pas une grande perte. 
Christian Clavier est égal à lui-même, se contentant de décalquer le même personnage depuis des lustres. J'ai décidément du mal à comprendre l'engouement pour ce comédien, qui semble avoir totalement oublié quec'est l'acteur qui doit se glisser dans la peau du personnage et non l'inverse.
Le constat est plus dramatique pour Daniel Auteuil, dont certaines compositions magistrales (de "Manon des Sources" à "MR73") avaient éclipsé les années d'errance cinématographique ("Les sous-doués", par exemple). 
Quant aux seconds rôles, je préfère imaginer qu'ils furent vicitmes d'un moment d'égarement ou qu'ils ont accepté de tourner dans ce film pour des raisons fiscales. Que vinrent faire François Morel ou John Cleese (pour ne citer qu'eux) dans une pareille galère ?

Pour faire bref, cette "Entente cordiale", comédie française dans ce que ce registre contient de pire (ou presque) est un film à oublier de toute urgence.






14 commentaires:

  1. Fallait s'y attendre rien qu'à voir l'affiche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas faux. Pour une fois, le contenu est à l'image du contenant.

      Supprimer
    2. Déjà quand j'avais vu l'affiche, j'avais senti le coup fourré. Avec des acteurs aussi connus qu'il n'y ait aucune promotion réelle aussi. ça sentait vraiment le coup fourré!

      Supprimer
    3. Je suis tombé dessus fortuitement à la télévision et, par pur sens du devoir, y ait jeté un oeil. Mon abnégation me perdra.

      Supprimer
    4. Oui j'ai vu qu'il était dans la programmation mais je n'aurais jamais regardé ce machin. Pas fou non plus!

      Supprimer
    5. Comme je le disais récemment, la cause est juste, quoique non dépourvue d'épreuves ;-)

      Supprimer
  2. Très très mauvais. Franchement, il n'y a rien à sauver. Et comme tu le dis, la réalisation est vraiment nul voir très moche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une seule destination possible pour ce film : l'oubli (ou la poubelle, éventuellement).

      Supprimer
  3. Christian clavier n'est plus ce qu'il était, dommage c'était l'un de mes acteurs préféré.
    mistergoodmovies.net

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est bien d'accord...il était remarquable dans "Mes meilleurs copains", par exemple (et avait participé au scénario de ce joli film). Et là, il touche le fond.

      Supprimer
  4. Typiquement le genre de films qui me détourne (bien malgré moi) du cinéma français. Je crois que depuis quelques temps, à de rares exceptions près, la comédie à la française manque cruellement d'inspiration et cumule des bides tout à fait mérités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai également l'impression qu'on a perdu un certain savoir-faire, en matière de comédie...

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Une seule destination pour ce film : la poubelle !
      Merci d'être passée.

      Supprimer