lundi 29 septembre 2014

Pièce montée (2010)


Non content d'être la première cause de divorce, le mariage est aussi prétexte à quantité de films, pas toujours mémorables. On citera, en vrac et sans préférence, des œuvres aussi variées que "Mariages !", "Quatre mariages et un enterrements" ou "Un grand mariage". Cet événement majeur dans la vie de nombreux de nos semblables peut servir de cristallisoir : en y mettant en exergue les participants à ce jour particulier, on peut obtenir une farce cynique, une belle histoire ou une mise en abyme des travers humains, selon le traitement (et la liste n'est pas exhaustive). C'est la dernière option qu'a choisi Denys Granier-Deferre pour "Pièce Montée", nous promettant un mariage explosif. La déflagration attendue n'eut pas lieu, et ce film bouche désormais les grilles horaires de la TNT. 

Le grand jour est arrivé : Bérengère et Vincent vont enfin se dire "oui" devant Monsieur le Curé. En cette belle journée de printemps, leurs familles (issues d'une certaine bourgeoisie) vont se rencontrer et se confronter, toutes générations confondues. Entre un prêtre extrêmement troublé, un beau-frère d'une incroyable muflerie et j'en passe, la journée va forcément être inattendue, parce que vont se révéler nombre de travers des invités à la fête. Ce jour pas comme les autres restera dans les mémoires...


Denys Granier-Deferre, fils du grand Pierre Granier-Deferre, adapte ici le roman éponyme de Blandine Le Callet, avec l'aide de Jérôme Soubeyrand. Le fait est que le duo de scénaristes es à blâmer, au vu du résultat (même si l'on peut se douter que le matériau d'origine n'était pas de celui dont on pouvait tirer un film miraculeux). Le scénario, outrancièrement prévisible et dont chaque acte semble téléphoné et sans la moindre surprise, est le gros défaut de ce film français. Soyons brefs : "Pièce montée", à l'instar du dessert éponyme, ne surprend personne et, persuadé de pouvoir plaire à tout le monde, est assez insipide

On notera également que la photographie est particulièrement pauvre et que le rendu de l'image est souvent plus moche que celui du premier téléfilm venu, sans avoir d'ailleurs plus d'atouts que lui.

Au vu du résultat, on ne peut que se lamenter de voir la distribution king-size de "Pièce montée" tenter de maintenir à flot un navire qui prend l'eau de toutes parts. Malgré la présence du grand Jean-Pierre Marielle et de la merveilleuse Danielle Darrieux (sans doute les deux qui se sortent le mieux du gâchis), on a pitié des acteurs engagés dans cette pénible entreprise, comme souvent dans les productions françaises, ces dernières années.

Les acteurs jouent poliment la partition médiocre qui leur a été confiée, sans cependant se faire quelque illusion que ce soit sur le résultat final. Quel gâchis que cette indigeste pièce montée : pareil casting ne se rencontre pas deux fois, dans la carrière d'un réalisateur.





8 commentaires:

  1. En parlant de mariage, j'ai regardé hier soir "Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu" .....
    Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu pour subir pareille avanie ? :(
    C'est consternant de médiocrité.
    Dès ce soir je me replonge dans Boardwalk Empire pour oublier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, ce "Qu'est qu'on a fait au bon dieu", je n'arrive pas à avoir envie de le regarder, malgré (ou plutôt à cause) l'espèce d'unanimité qu'il fait dans l'hexagone. Pauvre cinéma français, qu'es-tu devenu, à part une tranche horaire du dimanche soir sur TF1 ?
      Merci du passage, Ronnie.

      Supprimer
  2. Hello Laurent.

    C'est vrai que là, il y a quand même un casting XXL qui permettrait de faire mieux qu'une vague comédie. Enième occasion manquée... la vie est ainsi faite...

    Pour "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?", je serais moins sévère que Ronnie. C'est sûr que c'est assez tarte à la crème, mais il y a quand même quelques répliques sympa et un emballement qui rend la chose assez sympathique à mes yeux. Si je cherche quelque chose de subtil, je regarde autre chose, voilà tout.

    Essayons juste de comparer ce qui est comparable, parfois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Martin,
      j'essaie souvent de garder un ton bienveillant dans mes billets, même si, parfois, l'agacement et la déception me mènent à la colère. Je peux donc parfois me retrouver dans les avis très tranchés de l'ami Ronnie, surtout après avoir visionné un film comme cette "Pièce montée" plutôt indigeste....
      Je ne sais pas si j'ai envie de voir "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?", en fait...
      Merci de ton passage, ami cinéphile...

      Supprimer
    2. Pas de problème, Laurent, j'aime aussi les avis tranchés, ceux de Ronnie et/ou les tiens.

      C'est vrai que ce que j'apprécie particulièrement sur ton blog, c'est cette volonté de présenter des films moins connus, comme autant de potentielles petites pépites. Et c'est tout à fait clair pour moi qu'il y a bien d'autres films à voir avant (ou à la place de) "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" - rien d'incontournable dans cette comédie à la française.

      Supprimer
    3. Nous nous sommes parfaitement compris, merci Martin.

      Supprimer
  3. Le problème du concept de ton blog c'est que t'es obligé de te taper toutes ces comédies françaises boursoufflées de crème :) Sinon, concernant ce film, il me semble qu'il est juste là pour remplir son cahier des charges et empiler les acteurs connus, à l'instar d'autres comédies comme "Barbecue" (en espérant que les spectateurs se déplaceront...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu : je me suis tiré une balle dans le pied, avec cette idée de blog. Si vous saviez, chers lecteurs, ce que je dois regarder, parfois...

      Supprimer