dimanche 4 août 2019

Les Francis (2014)


C'est l'été : quoi de mieux qu'une petite comédie pour se détendre, pour mettre un peu les neurones en veilleuse ? Et si la comédie en question se déroule en Corse, voilà qui devrait permettre de joindre l'utile à l'agréable, tant cette région est belle. Le film "Les Francis", réalisé par Fabrice Begotti (lui-même natif de l'Ile de Beauté) semble correspondre à ce cahier des charges estival. Il n'avait pas drainé beaucoup de monde dans les salles à sa sortie : alors, sommes-nous passés à côté d'un bon moment de cinéma ?

Après l'enterrement de son grand-père, Jeff entraîne ses trois meilleurs amis en Corse. Là-bas, dans le village de Fozzano, pour respecter les dernières volontés du défunt, il doit prendre connaissance d'un vieux secret de famille. Mais rien ne va se passer comme prévu et, dès l'accostage, les ennuis vont commencer.
De quiproquos en maladresses, les quatre compères vont se retrouver poursuivis à travers le maquis corse, sans comprendre ce qui leur arrive.


Le coup du séjour qui dégénère dans les grandes largeurs, on nous l'a déjà fait, avec plus ou moins de réussite. Depuis "Very bad trip", c'est même devenu un filon vite épuisé. Mais, qu'importe, certains films continuent de l'exploiter, sans se soucier de la raison première de leur existence : raconter une histoire au spectateur. En l'occurrence, "Les Francis" donne plutôt l'impression que l'équipe de tournage a eu l'opportunité de tourner en Corse et s'est souciée ensuite de mettre un scénario sur les pérégrinations de ses personnages. 

Jamais drôle, empli de clichés, "Les Francis" est loin de faire honneur à la Corse. Ses habitants, à croire le film, sont prompts à la colère et se moquent comme d'une guigne des autorités, au passage totalement dépassées. Caricatural, le film (dont on m'objectera que son réalisateur, Fabrice Begotti, est natif de Corse, ce qui constitue à mon sens une circonstance aggravante) aurait sans doute pu être une sympathique comédie, s'il avait un tant soit peu respecté son matériau de base.

On a maintes fois l'impression que l'équipe du film s'est bien amusée et a profité du tournage pour profiter de l'île de Beauté. Je suis bien content pour eux, mais l'objectif premier était de faire un film, je le rappelle. Sans réelle direction d'acteurs, les interprètes font tous leur numéro dans leur coin, sans conviction et la plupart du temps sans succès. 

Il n'y a pas grand chose à sauver de cette pseudo-comédie, qui revendique sans vergogne l'héritage de "La chèvre" (entre autres). On peut tenter de profiter des décors superbes, mais ils sont si mal filmés que c'est une maigre compensation.
La Corse méritait mieux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire