mercredi 12 septembre 2012

Cowboys et envahisseurs (2011)



Les plus observateurs l'auront remarqué : l'adaptation de comics est à la mode. Nos super-héros préférés (ou pas) ont l'honneur de maints longs métrages et les transpositions d'oeuvres en provenance du monde de la BD (à prendre au sens large) envahissent nos écrans (ad nauseam, irais-je jusqu'à dire). Au milieu des poids lourds que représentent les licences Batman, Spiderman, The Avengers ou Superman (dont le reboot signé par Snyder ne saurait tarder), quelques transpositions plus mineures permettent de donner un coup de projecteur sur des oeuvres moins connues du grand public. Parmi elles, on citera "Kick-Ass",  "Green Lantern" ou "Jonah Hex", par exemple. "Cowboys et envahisseurs" fait indéniablement partie de cette catégorie d'oeuvres graphiques dont l'adaptation profite de cette grande vague. Mis en scène par Jon Favreau, à qui l'on doit les deux premiers "Iron Man", ce film n'a pas eu l'heur de séduire le large public qu'on pouvait penser.

Annoncé avec moult battage médiatique, ce téléscopage improbable entre western et science-fiction aurait pu cartonner, au box-office. Il n'en fut rien et ce film a vite quitté l'affiche, à peine rentabilisé par le marché international. Pourtant, le casting était des plus alléchants : Daniel Craig (le nouveau James Bond, pour ceux qui auraient passé les dernières années dans le coma) et Harrison Ford (plutôt mal inspiré en matière de choix de rôles ces dernières années) mènent le bal. Et on pouvait espérer que le pitch audacieux donnerait un divertissement de bonne facture, voire un grand film.

A propos de pitch, je vais être bref : un amnésique se réveille en plein désert, avec au bras un étrange bracelet. Son chemin va le mener à Absolution, ville sous la coupe de l'inquiétant Colonel Dolarhyde. Face à des menaces venues d'ailleurs, tous vont devoir unir leurs forces.

Comme je le signalais, il y a de l'audace dans le postulat de base. Il est dommage que la mise en oeuvre ne soit pas à la hauteur. Inutile d'y aller par quatre chemins : le film ne tient pas ses promesses. Qu'il s'agisse du scénario qui n'exploite pas la richesse potentielle de l'univers, ou de la réalisation qui hésite entre western et science-fiction sans réussir à choisir l'un ou l'autre, "Cowboys et envahisseurs" se révèle être un film d'action sans intérêt.

Jon Favreau, qui avait pourtant réussi son coup avec "Iron Man", se révèle ici un piètre metteur en scène, se contentant d'une réalisation digne d'un téléfilm de deuxième partie de soirée. Incapable d'entraîner le spectateur dans l'aventure, et ne disposant pas d'une histoire suffisamment emballante, il se satisfait du minimum syndical.

Côté casting, là aussi, les promesses ne sont pas tenues. On a  beau adorer Harrison Ford (à qui le chapeau va très bien) et Daniel Craig (excellent James Bond, mais je m'égare), force est d'avouer que "Cowboys et envahisseurs" n'est qu'un film bien mineur dans leur carrière et qu'ils semblent s'en rendre compte, tant et si bien qu'on a maintes fois l'impression que ces deux stars remplissent leur contrat, point barre.
A leurs côtés, le reste du casting fait de son mieux, mais sans la conviction nécessaire : on notera la présence, dans des petits rôles, de Paul Dano (vu dans "Little Miss Sunshine"), de Clancy Brown (le Kurgan de "Highlander", aperçu aussi dans "Pathfinder"), de Sam Rockwell ou d'Olivia Wilde (dans un rôle assez "plastique", il faut le reconnaître).

Alors, certes, "Cowboys et envahisseurs" est plutôt bien filmé, il n'est pas trop mal joué, et les effets spéciaux sont à la hauteur. Simplement, à aucun moment, l'histoire ne surprend le spectateur qui finit par s'ennuyer et n'évite de sombrer dans le sommeil que parce que ce film fait beaucoup de bruit....pour rien.



14 commentaires:

  1. J'ai tendance à être plus optimiste que vous à propos de ce film. J'ai passé un agréable moment devant un grand spectacle. Je ne suis pas ennuyé une seule seconde et j'ai trouvé le film très passionnant. Le mélange science-fiction et western est traité très habilement. Mais ça ne reste que mon avis, et si serait tous d'accord sur une même chose, où serait le plaisir de voir des films...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument : je ne détiens pas LA vérité, mais exprime juste mon ressenti sur ce film. Pouvoir débattre après avoir vu un film fait partie du plaisir associé à cet art (comme aux autres, d'ailleurs).
      Merci de votre passage.

      Supprimer
  2. Pas si naze finalement. ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais ça se regarde plutôt bien. Après, comme tu le dis, à aucun moment, on n'est réellement surpris. Reste que c'est toujours mieux qu'un Iron Man. Ce que je regrette c'est qu'il n'y a pas plus d'action. Ainsi le milieu est un peu trop lourd et la bataille finale se trouve beaucoup trop simpliste. En d'autres termes, si tu ne dézingue pas le vaisseau, les aliens te buttent en 99% de temps de réaction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca manque singulièrement de ressort et d'énergie (un comble pour ce genre de film) et ça s'oublie vite, à mon avis. En tout cas, merci d'être passé !

      Supprimer
    2. Le genre de divertissement du samedi soir, le type même qu'on préfère voir à la télé plutôt qu'au cinéma. En sachant que je l'ai pris dans un lot de 5 DVD pour 30 euros...

      Supprimer
    3. Dans ces conditions, ça devient un divertissement acceptable, effectivement.

      Supprimer
    4. Et puis j'ai mieux passé mon temps qu'avec le remake de Conan et le film étant moins ambitieux que Super 8, il s'avère moins pompeux au final.

      Supprimer
    5. Ah, le remake de Conan...il faudrait que le voie, pour en parler sur ce blog. Mais le courage me manque !

      Supprimer
    6. Tu le verras bientôt sur mon blog. C'est vraiment mauvais comparé à ce film de Favreau. C'est dire le niveau!

      Supprimer
  3. Compte sur moi pour lire ton billet quand il sera publié ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne tardera pas, ce sera dans la semaine. Tu as vu Conan le barbare? Si oui, alors ne voit franchement pas d'intérêt à voir ce remake. Non seulement c'est plus moche mais c'est très mal joué.

      Supprimer
    2. "Conan le barbare", le vrai, celui de John Milius, ça reste un classique que j'aime beaucoup. La manie des remakes m'insupporte déjà, si en plus elle touche les films que j'apprécie...autant dire que ce Conan là part avec un sérieux handicap. Eu égard à l'échec que fut le remake, je pense l'éplucher un de ces jours (sans doute pour le plaisir d'en dire du mal ;-)). En tout cas, c'est bien dommage que les personnages de Robert Howard soient si mal traités au cinéma (voir "Solomon Kane" dont j'ai parlé il y a quelque temps).

      Supprimer
    3. Mais le pire c'est que ce sont uniquement de bons films qui sont remakés. Et le pire c'est quand ça touche des classiques comme Conan le barbare. C'est uniquement pour se rentabiliser sur une marque connue. Pas vu Salomon Kane mais ça ne pourra pas être pire que Silent Hill 2!lol

      Supprimer
    4. Solomon Kane est un film sans intérêt, alors que le personnage avait de quoi nourrir une histoire profonde...encore un beau gâchis !

      Supprimer