jeudi 19 juillet 2012

Black Death (2009)




Le phénomène du "Direct-to-DVD" devient récurrent. Bon nombre de films n'ont même plus l'honneur de sortir en salles et passent directement à la case "DVD". Bien souvent, il s'agit de nanars authentiques, plus rarement ce sont des petites perles. Dans le cas de "Black Death", j'avoue ne pas trop savoir dans quelle catégorie ranger ce DVD. 

Pensez donc, un film allemand, tourné en langue anglaise, porté par Sean Bean (l'inoubliable Boromir du "Seigneur des Anneaux", et maintenant tête d'affiche de la sublime série "Game of Thrones"), qui connut un tel bide outre-Rhin (et en Grande-Bretagne aussi) que les producteurs préfèrent arrêter là les frais. Reconnaissez le, vous n'aviez jamais entendu parler de "Black Death", non ? 

On se fait le pitch ? C'est parti.... 

En pleine épidémie de peste bubonique, en Angleterre, au XIVème siècle, un jeune moine, Osmund,  accompagne une troupe de soldats sans foi ni loi menés par Sire Ulric, ayant pour mission de localiser un village épargné par la maladie. A en croire la rumeur, ce village serait gouverné par un nécromancien ayant passé un pacte avec le démon.  

Le moyen-âge servant de toile de fond à "Black Death" est une époque sombre et sale, pleine de violence physique et morale. Le contexte extrêmement sombre de l'épidémie de peste et l'omniprésence de la religion offrent à cette oeuvre un fond particulièrement riche. Comme souvent, sous couvert de divertissement, il y a matière à évoquer des sujets plus profonds et "Black Death" le fait parfois, mais avec maladresse.  

C'est là son premier défaut : un scénario manquant d'ambition et n'allant pas jusqu'où il pourrait aller. Hésitant entre film d'action pure (ce qu'il n'est pas) et porteur d'un vrai message (ce qu'il n'est pas non plus), "Black Death" est entre deux eaux : du coup, le spectateur peut rester sur sa faim.  

Autre point noir : la réalisation de Christopher Smith (ayant déjà à son cursus "Severance" et "Creep"). Statique quand elle devrait être dynamique, dynamique quand elle devrait être statique, elle dessert le film, et c'est bien dommage. Quantités de plans sont gâchés par une caméra en perpétuel mouvement.  

Cela dit, il y a quantité de bonnes choses dans ce film. Tout d'abord, il est porté par une équipe qui croit en ce qu'elle fait. Du coup, on adhère à l'histoire et au voyage (initiatique) qu'elle nous propose. 

Ensuite, et c'est un point majeur , l'interprétation est remarquable. Sean Bean, tout d'abord, campe remarquablement son personnage dont on devine les fêlures intimes. Et que dire des "gueules" qui interprètent les soudards l'accompagnant, tous avec une réelle conviction dont bon nombre de "grands" acteurs feraient bien de s'inspirer. Seule réserve, à mes yeux, le jeune Eddie Redmayne (vu aussi dans "Deux soeurs pour un roi") semble parfois manquer de foi (un comble !) en son personnage, visiblement très (trop ?) proche de celui d'Adso dans "Le nom de la rose". 

Alors, d'accord, c'est parfois mal filmé, d'accord, l'histoire est un peu maigrelette et accuse quelques passages à vide, mais je n'arrive pas à ne pas aimer ce film. Décrivant un âge où l'enfer a pris corps sur Terrre, où les hommes cherchent un dieu ayant visiblement préféré prendre la fuite, "Black Death" vaut largement mieux que cette sortie à la sauvette et mérite amplement sa deuxième séance. 



9 commentaires:

  1. Ajouté à ma looooongue liste de films à voir. C'est ça que j'appelle les "dvds de la honte". Un film pas très bon mais qu'on aime sans savoir pourquoi. Je suis convaincue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content d'avoir fait une convaincue...
      Mais, à mes yeux, "Black Death" porte un message pertinent quant aux religions.

      Supprimer
    2. ça y est je l'ai vu! Effectivement, c'est un film qui manque un peu de consistance pour le rendre un peu plus inoubliable mais comme toi je ne peux pas ne pas l'aimer parce que c'est un sujet et une époque qui me parlent, parce que j'adore la bande de gueules cassées qui accompagnent Sean Bean et qu'un peu de bonne "baston", ça fait du bien à regarder. Eddie Redmayne est un peu décevant mais pas foncièrement mauvais (d'ailleurs je me demande comment va être sa prestation dans Les Misérables... Mais c'est un autre sujet)

      Supprimer
    3. Il lui manque un petit quelque chose pour être un vrai bon film, c'est vrai.
      Merci de ton passage.

      Supprimer
  2. Un bon film, malgré peut-être quelques scories, qui aurait dû sortir au cinéma. Pour ma part, j'aime beaucoup Christopher Smith qui construit une carrière de qualité dans le genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce "Black death" pourrait sans peine soutenir la comparaison face à de "vrais" films (j'entends par là ceux qui ont les honneurs d'une sortie en salle). Malgré ses quelques défauts, il mérite le coup d'oeil.

      Supprimer
  3. Un film qui aurait largement dû avoir une sortie en salles en comparaison de cette daube de Dernier des templiers qui était son concurrent direct. Une vraie odyssée moyen-âgeuse que je vois comme le successeur de La chair et le sang d'autant que la peste est également au centre du film. Ensuite Sean Bean en impose comme d'hab et la foi du moine est tellement perdue qu'il en vient à devenir un chasseur de tête sans pitié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait est qu'il m'a marqué, alors que "Le dernier des templiers" ne m'a laissé aucun souvenir. Et puis, Sean Bean vaut le déplacement à lui tout seul.

      Supprimer
    2. Moi si bien malheureusement notamment ses cgi foireux dans le climax. J'en ai vu des trucs pourraves en CGI mais là que c'est laid.

      Supprimer