samedi 30 novembre 2013

Conspiration (2001)


L'oeuvre dont il est question aujourd'hui dans ces colonnes n'est jamais sortie en salles. Pour cause : il s'agit d'un téléfilm, coproduit par la BBC et la chaîne câblée HBO (qui fait régulièrement le bonheur des amateurs de série), finalement sorti en vidéo, mais jamais (à ma connaissance) diffusé sur les chaînes françaises à des heures de grande audience (son dernier passage eut lieu sur Arte, le 23 janvier 2010... à minuit !). Pourtant, au vu du thème que "Conspiration" aborde, une diffusion digne de ce nom serait méritée. 

Hiver 1942 : la Seconde Guerre Mondiale est à son paroxysme. Le Reich, plus fort que jamais, se heurte à son premier véritable obstacle en Russie. Sous l'égide de Reinhard Heydrich, Gouverneur Général de Bohême-Moravie, une conférence va réunir de hauts dignitaires nazis, dans une propriété située à Wannsee, dans la banlieur de Berlin. Là, se décidera la mise en oeuvre de la "solution finale au problème juif". Si des gazages ont déjà eu lieu (notamment à Chelmno, dans des camions à gaz), Heydrich, à qui Göring a donné carte blanche, envisage de passer à une toute autre dimension dans l'horreur.

La réunion de Wannsee dura environ deux heures et décida du sort de six millions de Juifs, avec toute la barbarie que l'on sait. Alors qu'elle aurait du rester secrète jusqu'au bout, elle fut révélée lorsqu'on découvrit le compte-rendu destiné à Martin Luther, et désormais connu sous le nom de Protocole de Wannsee, seule preuve écrite de la tenue de cette conférence (les autres exemplaires ayant été détruits).

Le téléfilm réalisé par Frank Pierson (qui réalisa en 1976 un remake du film "Une étoile est née" mais participa aussi aux scénarios de "Luke la main froide" ou "Cat Ballou") se concentre sur la réunion des différents chefs nazis, dans une unité de temps et de lieu propres aux grands drames. Après une nécessaire phase présentation des forces en présence (entre les idéologistes du parti nazi, les juristes, les militaires et les représentants de la SS), l'intrigue insiste sur le caractère secret de la réunion pour ensuite dérouler le fil des décisions sinistres qui y furent prises. 

Le casting haut de gamme qui tient le haut de l'affiche est remarquable. Loin des excès qui sont parfois les siens en matière d'interprétation, Kenneth Branagh est glaçant dans le rôle du terrifiant Heydrich, tandis qu'à ses côtés, Stanley Tucci, en donnant à Adolf Eichmann toute la "banalité du mal", livre sans doute une de ses meilleures prestations. Véritable comptable d'un enfer à venir, Eichmann, qui ne fut finalement capturé que dans les années 1960 par le Mossad, est sans doute le personnage le plus effrayant de tous, par sa banalité justement. En face d'eux, une quinzaine d'autres dignitaires tentent de faire valoir leurs points de vue, avant de finalement céder, au nom du Reich et de l'hitlérisme, et d'approuver la terrible machinerie qu'ils mettent en place. Tous sont interprétés de façon remarquable par des acteurs plus ou moins connus (on notera la présence de Colin Firth en juriste effaré par la décision qu'il entérine), mais tous parfaitement justes.

Sans sombrer dans l'ornière de la docu-fiction, la réalisation, sobre et élégante, se fait suffisamment discrète pour que le spectateur n'ait pas l'impression d'assister à un ennuyeux cours magistral. Le film est une reconstitution historique, mais est suffisamment vivant pour qu'on le suive avec grand intérêt. Il est donc assez étonnant que "Conspiration" ait été si mal programmé et soit si peu accessible. "Le ventre est encore fécond, d'où  a surgi la bête immonde", disait Brecht.



Une fois n'est pas coutume, la vidéo qui accompagne cet article permet de visualiser l'intégralité du film. On remerciera donc Internet grâce auquel on peut avoir accès à certaines œuvres, dont la diffusion reste (hélas) confidentielle.



8 commentaires:

  1. ça m'a l'air très intéressant. Rien que la mention BBC/HBO et Kenneth Branagh ont suffi à me convaincre XD quand j'aurai un peu de temps, j'essaierai de le regarder

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le recommande fortement, si tu t'intéresses à cette période de l'Histoire.
      Merci de ton passage.

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout, et tout cela donne envie d'y jeter un œil. Merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le recommande : il a le mérite de parler d'un épisode méconnu, mais pourtant aux conséquences historiques.

      Supprimer
  3. Kenneth Branagh est glaçant dans ce rôle de Heydrich, à la fois courtois et cynique, affable et menaçant. Et Tucci en Eichmann méticuleux illustre bien une partie de l'extermination des Juifs, faite de bureaucratie et de méticulosité - la "banalité du mal" comme tu dis. Très bon petit film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si son sujet (comment fut décidé du sort de 6 millions d'êtres humains autour d'une table) en fait un film important, l'interprétation de ces deux acteurs est également un des points forts de ce film.
      Merci de ton passage.

      Supprimer
  4. Excellent souvenir que cette effroyable "Conspiration" admirablement restituée par Frank Pierson (excellent scénriste qui travailla aussi avec Lumet). Ton commentaire rend parfaitement justice à la qualité de ce (télé)film méconnu. Les comédiens, tous très bons, ne jouent jamais la carte de la surenchère, nous montrant comment le sort de millions de personnes fut décidé autour d'une table, comme de vulgaires marchandises.Edifiant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette "Conspiration" mériterait d'être visualisée dans les cours d'Histoire. Merci de ce commentaire.

      Supprimer