jeudi 17 avril 2014

Ce que mes yeux ont vu (2006)


Faire se croiser deux arts est une belle démarche, ambitieuse et louable. Souvent, l'un prend le pas sur l'autre et il faut dire que les réussites sont rares dans ce type d'exercice. Laurent de Bartillat, surtout connu pour sa collaboration au scénario de "L'homme qui voulait vivre sa vie", a, avant cela, réalisé un unique film, se basant sur ses études d'histoire de l'Art et sa passion pour le peintre Watteau. Malgré des sélections dans quelques festivals, "Ce que mes yeux ont vu", dont les premiers rôles étaient tenus par Sylvie Testud et Jean-Pierre Marielle, n'eut qu'une diffusion confidentielle lors de sa sortie. 

Etudiante en art fauchée, Lucie est fascinée par l'oeuvre de Watteau. Elle est persuadée qu'il existe dans ses toiles (et en particulier celles où se trouve une femme figurant toujours de dos) un mystère sur la vie de cet artiste. En rencontrant Vincent, étrange artiste sourd-muet, ses recherches vont prendre un tour nouveau, quitte à l'obliger à affronter le grand Jean Dussart, expert incontesté du peintre, tolérant mal qu'on remette en question ce qu'il enseigne depuis des années...


La démarche était prometteuse : construire une intrigue prenant racine deux cents ans plus tôt et la donner en pâture à un personnage opiniâtre. Il y avait là matière à un thriller riche de sens. La voie choisie par Laurent de Bartillat est cependant tout autre. On ne frissonne guère devant "Ce que mes yeux ont vu", on s'interroge. Et les questions que se pose le spectateur restent souvent sans réponse, tant le déroulement de l'intrigue est confus et maladroit. Sans être labyrinthique, le scénario donne souvent l'impression d'être peu étayé et de ne tenir debout que par miracle. Les motivations des personnages (en particulier celui de Vincent, magistralement interprété par James Thierrée) sont souvent peu claires.

Ajoutons à cela une réalisation qui alterne les scènes particulièrement réussies et d'autres plus brouillonnes (surtout celles réalisées caméra à l'épaule) et l'on est vite déstabilisé. Rien de plus efficace pour perdre l'intérêt du public.

Heureusement, il y a les acteurs : le trio de tête est tout simplement remarquable, en dépit d'un script qui peut souvent paraître sans queue ni tête. Sylvie Testud, toute en tension et nervosité, tient la dragée haute face à un Jean-Pierre Marielle comme toujours impérial, tandis que, dans un rôle qui peut paraître parachuté, James Thierrée (le petit-fils d'un certain Charlie Chaplin) impressionne par sa maîtrise d'un personnage peu évident à aborder sans sombrer dans la caricature...


Partant d'une démarche intéressante et qui aurait pu donner bien plus que le résultat final, "Ce que mes yeux ont vu" ne tient, hélas, pas ses promesses. Ponctué de quelques moments remarquables, il est hélas trop confus et maladroit pour convaincre. Sauvé du naufrage par l'interprétation de ses acteurs, ce film est cependant fort dispensable...




8 commentaires:

  1. Comme tu l'écris, un film pas abouti qui ressemble à un "Da vinci code" du pauvre, français quoi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai songé plusieurs fois au "Da Vinci Code" en le visionnant, mais on est loin de l'ambition première du film de Ron Howard, pour rester dans une quête purement intellectuelle, ici.

      Supprimer
  2. Effectivement, le sujet était fort alléchant ! Et malgré ta critique je crois que je vais essayer de le trouver car je suis fascinée par l'art. On verra bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serai dans ce cas très curieux de lire ton avis sur ce film. A suivre, donc !

      Supprimer
  3. Bonjour Laurent, et bien moi, j'avais beaucoup aimé ce film: le sujet est original et puis j'apprécie Sylvie Testud que l'on voit trop peu sur nos écrans. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola
      Il lui manque, à mon goût, un peu d'épaisseur pour être réussi..mais je suis ravi que ce film ait trouvé grâce à tes yeux.
      A bientôt, j'espère.

      Supprimer
  4. Dommage que ce soit manqué, le sujet avait l'air intéressant et puis on a pire comme casting dans un film français! J'aime la personnalité de Testud, on ne présente plus Marielle et puis tu dis que James Thiérrée est très bon (ce que je veux bien croire!)
    Je vais essayer de retenir le titre, au cas où ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu peux le voir, je serai ravi de lire ce que tu écriras à son sujet...merci de ta fidélité à ces colonnes, Mel.

      Supprimer