samedi 12 avril 2014

Hellphone (2007)



Après son premier film, le très barré "Serial lover", James Huth eut droit à son premier succès public en mettant en scène "Brice de Nice", qui propulsa Jean Dujardin sur le devant de la scène cinématographique. Son projet d'adapter au grand écran les aventures de Blake et Mortimer n'ayant pu aboutir, il réalisa ensuite "Hellphone", où un téléphone portable malicieux, tel un mauvais génie, vient bouleverser la vie d'un adolescent et de ceux qui l'entourent (1)
Au succès de "Brice de Nice", succéda l'échec de "Hellphone" qui, je vous rassure (ou pas), fut suivi par le bon accueil public de "Lucky Luke". 
Sid, dix-sept ans, est un jeune comme de nombreux autres. Fan d'AC/DC et de skate-bopard, il rêve de sortir avec Angie, la petite amie de Virgile, le tombeur du lycée. Quand Sid entre en possession d'un étrange téléphone baptisé Hellphone, ses voeux les plus fous vont se réaliser. Naturellement, s'il va d'abord utiliser ce nouveau don pour son bien-être, les difficultés vont bientôt se multiplier, comme chaque fois que qu'un grand pouvoir est offert à quelqu'un. 


Bourré de clins d’œil et de gags parfois à la limite de la stupidité (et revendiqués comme tels), "Hellphone" est surtout remarquable par sa mise en scène déjantée, multipliant les effets visuels souvent étourdissants. Esthétiquement parlant, le film fait également forte impression, tant les décors et les accessoires lui donnent une identité propre. 
Hélas à ce stade, c'en est fini des points positifs à mettre au crédit de ce film. Parce que, si l'on se penche sur le scénario, il n'y a rien de bien nouveau à l'horizon et les scènes franchement drôles une fois expédiées, on se retrouve vite avec une accumulation de séquences foutraques qui laissent une impression de confusion, voire de brouillon. 

Le pire défaut de ce film est cependant à mettre au débit de son jeune casting. On pourra s'en prendre au manque d'expérience des comédiens en herbe ou, au choix, à une direction d'acteurs défaillante, mais le fait est que les jeunes interprètes font preuve d'un jeu médiocre, aggravé par une diction qui leur donnerait droit à une visite chez l'orthophoniste. Jean-Baptiste Maunier (échappé des "Choristes") et Jennifer Decker en tête, les acteurs, visiblement en roue libre, semblent bien s'amuser, mais oublient souvent les rôles qu'ils sont sensés incarner.

Doté d'une mise en scène particulièrement inventive, au point parfois de paraître tarabiscotée, ainsi que d'une esthétique hors du commun, "Hellphone" pêche, hélas, au niveau de son scénario et de l'interprétation pas toujours heureuse de sa jeune distribution. La comédie barrée promise par ses premières scènes n'est pas au rendez-vous, il faut bien le reconnapitre. 





(1) : Bien entendu, toute allusion à l'addiction téléphonique de nos semblables est fortuite...ou pas.

21 commentaires:

  1. Celui-là je le verrais un jour ou l'autre vu qu'il passe et repasse continuellement sur NRJ 12. D'ailleurs l'autre jour je suis tombé dessus en zappant mais c'était la fin. Pas beau à voir cet extrait avec la voiture pétaradante. Par contre, j'ai vu Cyprien. Dire que c'est une merde serait trop d'honneur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ce que tu écriras à propos de ce "Hellphone"...quant à "Cyprien", je n'en ai vu que le premier quart d'heure, mais il faudra que je me fasse violence : il a toute sa place ici et, quand il sera critiqué ici, je pense que ça va saigner ;-)

      Supprimer
    2. Au bout d'un moment c'était vraiment du masochisme. Franchement quelle horreur ce Cyprien. Se foutre de la gueule des geeks sous prétexte qu'ils sont différents (et évidemment tous dégueulasses visuellement avec boutons, casquettes, barbe, jogging) et sans connaître un gramme de leur culture, c'est vraiment lamentable. Sans compter le fils de Deneuve qui est méchant parce qu'il n'aime pas les nerds, au bout d'un moment c'est vraiment lassant d'autant qu'il n'a aucune motivation. Sans compter le brushing lunettes de soleil d'Elie Semoun.

      Supprimer
    3. Les quelques scènes que j'ai pu voir accumulent les pires poncifs au sujet des geeks et ne sont même pas drôles.
      Il va vraiment falloir que je m'arme de tout mon courage et m'attaque à ce "Cyprien" là...

      Supprimer
    4. Clairement les geeks présents dans ce film sont vraiment montrés comme des attardés avec les geeks d'en face qui sont fan de la prélogie Star Wars et pas eux alors ils sont entrés "en guerre". Voilà quand même le niveau d'humour du film sans compter la version brushing de Cyprien qui devient un queutard et ça c'est le mal! Seigneur pardonnez Elie Semoun pour la bêtise de son humour.

      Supprimer
    5. Je ne suis pas sûr qu'à ce niveau, ce soit pardonnable. ;-)

      Supprimer
    6. Une des pires comédies de ces dernières années en tous cas. Je n'avais pas vu un tel navet français depuis un moment.

      Supprimer
  2. Il ne m'a jamais vraiment tenté ce film. Pourtant, je fais parti des fans de Serial Lover.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Serial Lover" m'avait vraiment plu, lorsque je l'avais découvert...je pense que tu peux te passer de "Hellphone" sans rien rater.

      Supprimer
  3. Rien que la bande annonce que j'avais vu à l'époque, ça sentait franchement mauvais. pour le film, je l'ai evité en toute conscience, et je crois que j'ai bien fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Epargne-toi ce film, si tu le peux.

      Supprimer
  4. Bonjour, je croyais que Lucky Luke avait été aussi un "flop". C'est un réalisateur dont il faut à mon avis, oublier le nom. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non il a marché mais quelle réputation de merde.

      Supprimer
    2. Bonjour Dasola.
      Il a raison, l'ami Borat : "Lucky Luke", malgré une critique désastreuse, a attiré le public.
      Merci de votre passage !

      Supprimer
  5. Une idée de série B asiatique mais une réalisation à la française (donc j'assume pas le concept). Et puis, jean-baptiste "je me suis jamais remis des choristes" Maunier se prend pour un grand acteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, que c'est bien dit, et fort juste (qu'il s'agisse de la réalisation ou de l'interprétation).
      Merci d'être passé.

      Supprimer
  6. Je serais curieuse de le voir pourtant... A chaque fois qu'il passait à la télé, j'hésitais et je me suis toujours abstenue. Ton billet excite ma curiosité en fait !
    Sinon, j'ai vu dans les discussions ci-dessus une grosse haine pour Cyprien ! Moi j'ai trouvé ça pas terrible, certes, mais avec un fond de tendresse ! Et puis, on se moque des geeks bien sûr... mais le propre de la comédie est très souvent de se moquer d'une catégorie de personnes. Et... les geeks que je connais sont quand même un peu barrés, sur une autre planète... d'où on a parfois du mal à les sortir. Le film est caricatural, mais il y a du vrai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce film, j'aimerais également lire ton opinion. Si j'ai éveillé ta curiosité, j'en suis fort aise :)
      En ce qui concerne "Cyprien", le peu que j'en ai vu ne m'a pas donné bonne impression et irait plutôt dans le sens de ce que dit Borat. La caricature des geeks m'a semblé épaisse, faisant d'eux des attardés et des êtres finalement peu intéressants, au contraire de ce qu'en montre la série "The big bang theory", par exemple, qui les caricature beaucoup plus finement. Je reconnais être fan de cette série...et un brin geek sur les bords aussi.
      Il va vraiment falloir que je le voie jusqu'au bout !

      Supprimer
  7. Et bien...tellement de critiques négatives....je dois être une alien ^^
    J'ai adoré, (et j'adore encore) ce film ! Bien que le scénario n'amène rien de nouveau et que les acteurs manquent un peu d'expérience, je lui trouve un côté décalé et déjanté assumé qui me plait beaucoup !
    J'ai l'impression que c'est un peu un OVNI dans le cinéma, il est...particulier. C'est dur à expliquer (faut le voir pour comprendre^^).
    'fin bref.
    Merci pour cet article en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  8. PS : je précise que je parlais de "HELLPHONE" et pas de "Cyprien" (que je n'ai pas vu et que je n'ai pas l'intention de voir).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais je suis bien content qu'il trouve grâce aux yeux de quelques spectateurs/trices, ce film. Encore heureux, nous n'avons pas tous les mêmes goûts.
      Qui sait, j'apprécierai peut-être "Cyprien" (ou pas) ?
      Merci d'être passée...

      Supprimer