vendredi 26 février 2016

Made in France (2016)



Il est des films maudits, dans la carrière d'un réalisateur. Qu'ils soient nés à la faveur d'une production calamiteuse ou simplement qu'ils arrivent dans un fâcheux timing, ces longs métrages passent à côté du succès qui leur était promis. Parce qu'il aurait du sortir durant cette sinistre année 2015 et qu'il évoque la formation d'une cellule djihadiste se destinant à préparer un attentat à Paris, "Made in France", le dernier film de Nicolas Boukhrief, ne sortira jamais en salles. Il est cependant disponible en VOD depuis peu. 

Musulman pratiquant, journaliste, Sam décide d'enquêter sur les mosquées radicales de la région parisienne et sur les mouvances intégristes qui les gangrène. Il réussit à approcher un groupe de quatre jeunes hommes qui, sous le commandement du charismatique Hassan, revenu du Pakistan, se prépare à commettre un attentat sur le sol français. Très vite, Sam va se rendre compte qu'il est impossible de faire marche arrière...


On a forcément la gorge serrée en visionnant "Made in France", tant on a présent à l'esprit le souvenir de ces journées sinistres de janvier et de novembre 2015, faites de barbarie et de souffrance. Pour oser s'attaquer à ce phénomène, il a sans doute fallu de longs mois de recherche et de documentation au méticuleux Nicolas Boukhrief. Voir l'actualité percuter violemment l'oeuvre de fiction (tourné avant les événements de janvier) fut sans doute pour lui un choc dont il est difficile de se remettre. Cette collision est d'autant plus regrettable qu'elle met dans l'ombre les grandes qualités de "Made in France". 

C'est un grand cru que ce film de Nicolas Boukhrief, tout en tension du début à la fin. La mise en scène et la direction d'acteurs sont, une nouvelle fois, de grande qualité, et servies par une interprétation remarquable, réussissant à éviter la caricature. Les cinq acteurs principaux (Maliz Zidi, Dimitri Storoge, François Civil, Nassim Si Ahmed et Ahmed Dramé) livrent des personnages tout à la fois terrifiants et terriblement humains (ce qui les rend finalement plus inquiétants encore). N'eût été une conclusion presque décevante, on aurait pu parler de chef d'oeuvre (maudit, certes).

Prophétique, réaliste, inoubliable, ce film risque fort d'être celui qui marquera la carrière de Nicolas Boukhrief. Espérons cependant que ce soit pour ses immenses qualités, tant sur le fond que sur la forme, plutôt que pour la polémique qu'il engendra lors de sa non-sortie.



15 commentaires:

  1. Pas vu encore mais je compte bien le voir. Non seulement parce que je suis Nicolas Boukhrief depuis Le convoyeur, mais surtout parce que le sujet est très intéressant même sous couvert de fiction. J'aurais préféré le voir au cinéma mais tant pis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il aurait mérité une sortie en salles, parce qu'il évoque un sujet actuel et qu'il le fait bien. C'est un sort cruel que celui de ce film.

      Supprimer
    2. Il avait déjà été repoussé et il devait pile poil au mauvais moment. C'est un triste concours de circonstance.

      Supprimer
    3. C'est exactement cela...et ça lui a valu de ma part, je le reconnais, un capital sympathie au-dessus de la moyenne ;-)

      Supprimer
    4. Perso je voulais le voir bien avant sa sortie. Avant même de savoir ce que c'était, j'avais hâte de voir le nouveau film de Nicolas Boukhrieff. D'ailleurs lui-même est lucide: il préfère que son film soit vu (même sur le net) que sortir dans peu de salles et perdre du pognon.

      Supprimer
  2. Moi aussi, j'espère le voir, même si je ne suis pas trop d'humeur pour ce genre de productions actuellement. Il faut espérer qu'avec le recul de l'histoire, le travail accompli ici sera apprécié à sa juste valeur.

    Une question, Laurent: as-tu vu un film algérien intitulé "Le repenti" ? Après avoir lu cette chronique, je serais vraiment curieux d'échanger avec toi sur cet autre long-métrage.

    Bonne fin de semaine, ami cinéphile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage, Martin. Je n'ai pas vu "Le repenti" et je vais devoir me mettre en quête de ce film (un de plus sur la très longue liste des "à voir")...
      Je te souhaite un très chouette week-end, l'ami.

      Supprimer
  3. Par contre eu l'occasion de le regarder mais j'aimerais le découvrir. Et j'avoue ne pas comprendre sa sortie en e-cinema, je pense que c'était une nécessité de le diffuser dans les salles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est intéressant que tu pointes la "nécessité" de diffuser ce film, qui fut accidentellement télescopé par la une douloureuse actualité (et non inspiré par elle). Il m'a paru effectivement nécessaire, mais je ne suis pas persuadé qu'il aurait rencontré un public large dans les salles.

      Supprimer
  4. Comme le dit Boukhrieff, en salle il n'aurait pas été diffusé convenablement. Alors que là au moins tout le monde peut le voir et il a à mon humble avis une meilleure visibilité que s'il serait sorti en salle. Ces tocards de TF1 qui n'ont pas voulu le financer ont même été jusqu'à lui faire une interview au 20h. Jamais ce ne serait arrivé en novembre dernier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai qu'il a sans doute raison, dans le cas précis de ce film : une sortie en salles aurait sans doute été synonyme de polémique (à tort) et probablement d'échec commercial (parce qu'il ne faut pas se leurrer). Là, il va vivre une carrière différente. Un cas d'école, donc.

      Supprimer
  5. Bien content de lire un avis positif pour ce film que je m'étais prévu de voir au ciné ou ailleurs. Je ne savais pas qu'il était dispo en VOD, peut-être bientôt en DVD, ce serait pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu as pu le lire, j'ai apprécié ce film, hélas percuté par l'actualité et jaugé à l'aune de celle-ci. Je lirai ton billet avec grand intérêt.

      Supprimer
  6. Je veux absolument le voir celui-là. Je trouve inadmissible la "censure" dont il a fait l'objet. On ne veut pas "choquer les familles", mais au JT on nous couvre d'horreurs en tous genres tous les soirs... Il faudrait qu'on arrête de se voiler la face dans ce pays. Sans mauvais jeu de mots...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille. Sans avoir été inspiré par les attentats récents, ce thriller de Nicolas Boukhrief vaut le détour et aurait mérité une vraie sortie en salles. Je pense qu'avec le temps, si le débat dont il fut le sujet (par la malice du calendrier) retombe un peu, il finira par être considéré comme un grand thriller à la française.

      Supprimer