jeudi 22 février 2018

Bonne pomme (2017)


Quand deux monstres sacrés du cinéma français se retrouvent à l'occasion d'un film, on peut se réjouir. Gérard Depardieu et Catherine Deneuve, le couple mythique du "Dernier métro" ou du "Choix des armes" se sont retrouvés pour la dixième fois à l'occasion de "Bonne pomme", un film réalisé par Florence Quentin, la complice habituelle d'Etienne Chatiliez. Hélas (pour eux), le succès public et critique ne fut pas au rendez-vous. Difficile à croire, ou bien mérité ?

Il est trop gentil, Gérard. Ce garagiste, trompé par sa femme, exploité par tous ou presque, est vraiment une bonne pomme. Alors, un jour, sans prévenir personne, il part, jusqu'à un village du Gâtinais où il a déniché un garage qu'il compte acheter. Mais là-bas, les gens ont tôt fait de se rendre compte que Gérard est trop gentil. Qu'il s'agisse de celui qui veut lui vendre son garage ou de l’hôtelière qui l'accueille pour quelques nuits, tous ont flairé le pigeon. 
Non, vraiment, il est trop gentil, Gérard. Ne devrait-il pas changer ?

Connue surtout pour ses scénarios (elle officia maintes fois pour Etienne Chatiliez), Florence Quentin s'est essayé à plusieurs reprises à la réalisation. Cette tentative derrière la caméra n'est pas la dernière, puisqu'elle a également réalisé "J'ai faim !!!" ou "Olé !" (dans lequel elle dirigeait déjà Gérard Depardieu. Ce portrait d'un homme que tout son entourage exploite sans vergogne, parce qu'il a bon fond et ne voit pas le mal chez les autres, aurait pu être touchant. Mais là, le trait est si épais que l'on est plus gêné que réellement amusé.C'est à se demander, en visionnant le film, si Florence Quentin (la scénariste, cette fois) savait vraiment comment elle allait traiter sa situation de base et ses personnages lorsqu'elle donna le premier coup de manivelle. Entre scènes approximatives et redites inutiles, on a maintes fois l'impression de faire un pas en avant, puis un pas en arrière : ce n'est pas le meilleur moyen de progresser.

Pour leurs dixièmes retrouvailles, Gérard Depardieu et Catherine Deneuve ratent leur coup. Dans leurs filmographies respectives, vous trouverez sans peine d'autres films en commun où ces deux monstres sacrés du cinéma français font montre de leur talent. Ce n'est en effet pas dans cette "Bonne pomme" qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes, faute de matière à exploiter, faute d'envie aussi, peut-être. Dans ce film paresseux et qui aurait du faire la part belle à ses personnages, les scènes où Depardieu et Deneuve se font face sont finalement décevantes. En arrière-plan, les seconds rôles, tenus par Grégoire Ludig, Guillaume de Tonquedec ou Chantal Ladesou, pour ne citer qu'eux, n'apportent rien ou presque, comme si la cause était entendue et vaine.

On aurait pu se réjouir de retrouver à l'écran deux des monuments du cinéma hexagonal, quitte à ce que ce soit pour un film mineur dans la liste déjà bien longue de leurs rencontres sur grand écran. Celle-là fait partie de celles à oublier. La faute en revient surtout à un scénario sans intérêt, visiblement bricolé à la va-vite. Oublions vite cette "Bonne pomme", donc.


Ce film a été vu dans le cadre du Movie Challenge 2018, pour la catégorie 
"Un film qui a eu de mauvaises critiques"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire