dimanche 15 octobre 2017

Before we go (2015)


Laissant au vestiaire le costume de Captain America, Chris Evans est passé pour quelque temps derrière la caméra, le temps de filmer "Before we go", un petit film quasiment indépendant. Bien que présenté au Festival de Toronto, ce long métrage de plus petite envergure que les blockbusters auxquels nous avait habitué Chris Evans ne rencontra guère le succès. Reçu fraîchement par la critique, c'est finalement en VOD que "Before we go" sortit. Pour une première tentative, il est difficile de parler de succès. Était-ce mérité ?


Elle s'est fait voler son sac à main et a raté le dernier train pour Boston. Lui, trompettiste, attend dans Grand Central. Leurs trajectoires se croisent, durant une nuit, à New York. Parce qu'il lui a proposé son aide, le voilà entraîné dans le sillage de cette jolie jeune femme un peu perdue dans la Grande Pomme. Tous deux vont apprendre à se connaître mieux, et aussi à savoir où il en sont. Entre une audition à laquelle il hésite à aller et sa vie de couple qui vacille, les voici à un carrefour du chemin de leur vie.

Lorsqu'au sortir d'un film, on ne sait trop quoi dire à son sujet, c'est en général mauvais signe. L'oeuvre en question aura été si peu marquante qu'elle n'a su imprimer le souvenir chez son spectateur. Pour "Before we go", j'avoue : je ne sais pas trop quoi penser de ce petit film, que j'aurai sans doute oublié sous peu. Sur le moment, on prend, c'est vrai, plaisir à faire cette ballade dans le sillage des deux acteurs, tout à fait charmants, mais après quelque temps, les jambes se font un peu lourdes et on aimerait bien passer à autre chose. 

Chris Evans, qui se fait visiblement plaisir et s'offre sans doute une respiration loin des fonds verts de la galaxie Marvel, ne livre finalement qu'une petite ballade dans la Grande Pomme, donnant souvent l'impression d'improviser plus que de suivre un scénario solide. Tourné en un rien de temps, "Before we go" semble vouloir se placer à l'extrême opposé des films avec des héros en collant, ceux qui firent la gloire de son réalisateur et acteur principal. On saluera l'initiative, tout en s'interrogeant sur son but final et sa réussite.

C'est surtout la présence des deux acteurs principaux, Chris Evans et la très jolie Alice Eve (remarquée dans "Men in Black 3" et "Star Trek into Darkness") qui apporte à "Before we go" tout son intérêt. Comme s'ils cherchaient tous les deux à s'offrir une petite pause avant de repartir vers de nouvelles aventures et d'autres dimensions, les deux héros de ce périple urbain et nocturne sont l'atout charme et, avouons-le, la meilleure raison de visionner ce petit film (avec sa bande originale, plutôt enthousiasmante).

Voilà donc un petit film charmant, pas forcément profond, mais qui vous donnera l'occasion de faire une jolie promenade nocturne dans New York. Si vous aimez les films où l'action est réduite à son strict minimum, où le scénario semble n'être qu'en filigrane, "Before we go" pourrait vous convenir. Dans le cas contraire, préférez lui un autre voyage...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire